Share

twitter facebook instagram linkedin

4 novembre 2020

Rencontrez Ryan - Diplômé du programme Opération Entrepreneur et mentoré

Ryan Pagnacco
15 années de service
Propriétaire d’Enable Innovation Product Development
Ancien participant au camp d’entraînement 2017 de l’Université Memorial


Ryan Pagnocco a servi pendant 15 ans dans les Forces armées canadiennes. Après avoir été blessé en Afghanistan, il a décidé de retourner à l’école pour étudier le génie mécanique. Il a travaillé dans l’industrie de la défense pendant quelques années, mais voulait une carrière plus gratifiante. Il a donc pensé à créer sa propre entreprise dans le domaine du génie. 


Ryan attribue au camp d’entraînement de l’Opération Entrepreneur de la Fondation du prince au Canada le mérite de l’avoir aidé à élaborer son plan d’affaires. Il précise : « Cela a été une expérience décisive qui m’a aidé à choisir l’orientation que je devais prendre et à déterminer comment j’allais créer l’entreprise et la mettre sur pied ». Avant de suivre ce programme de formation, il avait pensé à exploiter une petite entreprise à temps partiel, « parce que je ne savais pas ce qu’il fallait faire et ne pas faire en matière de gestion d’entreprise ». Mais après avoir élaboré son plan d’affaires et acquis des notions fondamentales dans les domaines du marketing, de la vente et de la finance, il a décidé de lancer Enable Innovation Product Development. 


L’entreprise de Ryan œuvre dans le secteur de l’ingénierie et aide ses clients à préparer la fabrication de prototypes initiaux et la production de masse. En résumé, selon Ryan, elle aide ses clients à « transformer leurs idées en produits physiques pouvant être commercialisés ». 


Pour Ryan, il est gratifiant de disposer de toute l’autonomie souhaitée pour choisir l’orientation de son entreprise et gérer les choses comme il le veut, mais il admet que l’acquisition de l’esprit d’entreprise est un processus d’apprentissage. Outre le fait de comprendre la gestion des salaires, des impôts et des obligations juridiques, il doit faire face à d’autres défis, comme l’incertitude. « Il n’y a personne pour vous dire comment faire les choses, dit-il. Vous ne disposez d’aucune directive en matière de supervision et de contrôle, à l’exception de ce qui existe déjà dans le monde. Aucun sergent ne vous crie dans les oreilles pour vous demander de faire quelque chose, il n’y a pas d’ordres. Vous devez les inventer au fur et à mesure ». Ryan explique qu’il s’agit d’un « choc culturel » et pense que l’adaptation à cette nouvelle réalité touche pratiquement tous ceux qui amorcent leur transition du monde militaire vers le monde civil et se lancent dans l’entrepreneuriat.


Pour faciliter la transition et faire face à l’incertitude, Ryan compte sur ses compétences en leadership. Il affirme que presque tous les membres des Forces armées canadiennes apprennent les principes du leadership, quel que soit le poste qu’ils occupent.


« Je garde sur mon bureau une petite carte sur laquelle sont inscrits les principes du leadership. Ceux-ci s’appliquent plus spécifiquement au contexte militaire, mais comme il existe de nombreux recoupements avec ce qui se passe à l’extérieur de l’armée, c’est un peu comme un guide que j’essaie de suivre », confie Ryan.


Pour lui, le leadership consiste à clarifier les objectifs et les intentions, à résoudre les problèmes, à prendre des décisions en temps opportun, à diriger et à motiver les gens par la persuasion et l’exemple. Selon Ryan, cette approche fonctionne « très, très bien » dans le contexte militaire et tout aussi bien dans le domaine des affaires. Elle est aussi efficace dans les aspects plus personnels de la vie. 


Outre le leadership, Ryan s’appuie sur un certain nombre de compétences qu’il a acquises au cours de sa carrière militaire pour exploiter et assurer la croissance de son entreprise. Il pense que pour la plupart des vétérans entrepreneurs, le secret du succès réside plus dans les compétences comportementales que dans les compétences techniques. L’armée vous apprend l’autodiscipline, la résilience et la persévérance, lesquelles sont toutes nécessaires dans l’entrepreneuriat. « Il s’agit d’aptitudes que chaque soldat doit apprendre, à un moment donné, explique-t-il. Vous savez que vous devez traverser des moments terribles et continuer à travailler malgré l’adversité. Une fois ces épreuves passées, il vous reste de bonnes anecdotes, des souvenirs impérissables et des expériences d’apprentissage ». 


Alors que les petites entreprises affrontent la pandémie de COVID-19, la priorité de Ryan est de survivre au ralentissement économique et d’assurer sa propre santé et celle de son équipe. Outre cela, « mon objectif a toujours été de stimuler la croissance de mon entreprise et de faire en sorte qu’elle se développe de la manière la plus humaine possible. » 


Ryan déclare que la production de ses propres concepts, modèles ou produits est un objectif important pour Enable Innovation et il est enthousiaste à la perspective de lancer un nouveau produit dans les mois à venir. En ce moment, le monde est plongé dans l’incertitude, mais Ryan mentionne que d’ici deux ans, il espère doubler mon équipe. « Je souhaite devoir trouver un nouveau bâtiment dans les cinq prochaines années. J’aspire à la croissance de mon équipe. Je voudrais qu’elle compte au moins 30 personnes d’ici là ». 


En juillet 2017, Ryan a participé au camp d’entraînement de l’Opération Entrepreneur à l’Université Memorial. Au cours de cette formation intensive d’une semaine, il a reçu un enseignement en classe du corps professoral de l’école de commerce, participé à des forums de mentorat et à des événements de réseautage, profité d’un encadrement individuel et travaillé sur un plan visant à faire passer son entreprise à l’étape suivante.  


Pour de plus amples renseignements sur Enable Innovation Product Development, située à Waterloo, en Ontario, visitez le www.enableinnovation.ca/